03 février 2021

Comment réagir à l’appel d’un chasseur de têtes?

Recherche d'emploi

Il peut parfois être surprenant, même déstabilisant d’être contacté un beau matin par un chasseur de têtes. Lorsque l’on n’a pas l’habitude de travailler avec un chasseur de têtes, il peut même il y avoir une certaine crainte sur les impacts et implications de prendre un tel appel.

Tout d’abord, sachez que le maître mot du chasseur de têtes est la discrétion! Pour en savoir plus : L’éthique du chasseur de têtes. 

Peut-être avez-vous l’impression qu’il vous appelle au mauvais moment et surtout au mauvais endroit (vous êtes en plein milieu d’une longue journée de travail, entouré de vos collègues et de votre patron). Pas de panique!

Voici nos conseils pour bien réagir, peu importe votre situation :

Le meilleur moment pour vous contacter est celui que vous choisissez!

Il n’est pas rare de recevoir l’appel d’un chasseur de têtes pendant vos heures de travail. Sachez qu’un chasseur de têtes vous demandera toujours s’il prend contact avec vous à un bon moment. À ce moment, son seul but est d’initier un premier contact avec vous afin de convenir du moment le plus propice à une telle discussion. Ne pas hésiter à demander d’être recontacté à une heure ultérieure, même après les heures de travail. Un chasseur de têtes sait se montrer flexible afin de vous accommoder. 

Quoi qu’il arrive, prendre le temps de discuter avec le chasseur de têtes peut être bénéfique. Gardez à l’esprit que c’est peut-être lui qui, aujourd’hui ou demain, sera en mesure de vous proposer le poste dont vous osiez à peine rêver hier.

Vous n’êtes pas à l’écoute du marché, ou le poste décrit ne vous intéresse pas.

À quoi ressemblera votre situation professionnelle dans 6 mois, 1 an, 2 ans? De manière générale, un chasseur de têtes travaille avec ses candidats sur le moyen long terme et a à coeur de bâtir une relation de confiance avec vous pour pouvoir vous aider à trouver votre prochaine opportunité le moment venu! 

Être dans le réseau d’un chasseur de têtes est synonyme d’une chance supplémentaire de mieux rebondir dans le futur pour votre carrière. Chaque nouveau contact permettant un ciblage de plus en plus affiné des opportunités qui correspondent à votre profil et vos attentes. 

    Plus vous donnerez d’information, plus il y aura de chance que le chasseur de têtes vous présente les opportunités qui vous intéressent.

    Même si le chasseur de têtes à une bonne connaissance du marché de l’emploi, il n’est ni inquisiteur ni devin. S’il est vrai qu’il peut booster votre carrière, il ne peut deviner sans votre aide de quel type d’évolution de poste vous intéresse, du salaire qui pourrait vous faire réfléchir ou encore si vous rêvez de retourner vous installer dans votre région natale.

    C’est pourquoi une brève discussion est toujours préférable à un simple courriel. Il y a en effet des éléments qui se lisent (votre CV / une description de poste), et d’autres qui se disent (votre état d’esprit / la description que vous fait le chasseur de têtes de la culture d’entrepris de son client. 

    Simplement dit, l’appel d’un chasseur de têtes est un signe que votre employabilité se porte bien. Profitez que le marché du travail vous est favorable pour cultiver votre réseau et vos connaissances du marché de l’emploi. Car, quelle que soit la suite donnée à ce premier contact, la manière dont vous répondrez pourra vous ouvrir ou non de nouvelles portes et transformer un simple coup de fil en un coup gagnant.

    Vous souhaitez en savoir plus sur le processus d’embauche avec un Chasseur de têtes? Consulter notre article : Comprendre la relation entre le chasseur de tête, l’employeur et vous.

    Vous aimerez peut-être

    22

    Feb
    Recherche d'emploi

    5 Raisons pourquoi vous ne devriez jamais mentir sur votre CV

    On dit que l’honnêteté est l’une des plus nobles des vertus. Pourtant, selon une étude menée en 2020 par ResumeLabs, 93% des participants disaient connaitre au moins une personne ayant déjà menti sur leurs CV et 36%

    19

    Apr
    Conseils RH

    5 façons d’assurer une bonne transition entre le télétravail et le travail au bureau

    En tant qu’employeur, vous attendez peut-être le retour de vos employés au bureau avec impatience… Mais attention, est-ce que vos employés eux, s’ennuient réellement de la présence physique obligatoire au bureau?

    10

    Feb
    Recherche d'emploi

    Comprendre la relation entre l’employeur, le chasseur de têtes et vous.

    Lorsque vous vous retrouvez dans un processus de recrutement deux cas de figure sont possibles : soit vous êtes en relation directe avec votre potentiel employeur, soit le processus fait intervenir une firme de recrutement.