05 janvier 2021

Attentes Salariales : 4 pièges à éviter en entrevue

Recherche d'emploi

La question des attentes salariales est une source de stress pour nombreux chercheurs d’emplois. La réponse que vous donnerez étant susceptible d’avoir un impact significatif sur le déroulement du reste du processus.

La préparation est donc une étape essentielle pour connaitre la rémunération qu’il est acceptable de demander pour le poste convoité. Nous vous conseillons tout d’abord d’effectuer autant de recherches que possible avant votre entrevue. En effet, de nombreux sites web présentent les échelles de rémunération pour plusieurs types de postes.

Il importe toutefois de tenir compte de facteurs comme le secteur d’activités, le type d'entreprise, l’emplacement et le nombre d’années d’expérience puisqu’ils ont une incidence sur l’échelle de rémunération.


Une fois vos recherches complétées, voici 4 Pièges à éviter pendant l’entrevue :

Pièges #1 : Commencer l’entretien en abordant la question du salaire

Un entretien d’embauche permet avant tout d’apprendre à se connaître, que cela soit du côté de l’employeur que du côté du candidat. De son côté, le recruteur désire entendre davantage sur vos expériences de travail, vos compétences et les éléments de votre personnalité qui vous distinguent d’autres candidats.

Pour le candidat, c’est l’occasion de mieux comprendre le poste dans toutes ses particularités et d’en apprendre plus sur l’entreprise. C’est un moment propice pour poser des questions préparer à l’avance et s’assurer qu’on se voit évoluer au sein de la compagnie si embauche il y a suite au processus.

De manière générale, on attend donc la fin de l’entrevue pour parler du salaire. De plus, il est à noter que c’est habituellement le recruteur qui lancera le sujet et vous demandera quelles sont vos attentes salariales.

Pièges #2 : Gonfler son salaire actuel

En même temps que vos attentes salariales, le recruteur peut vous demander quel est votre salaire actuel. Il peut ainsi être tentant de gonfler son salaire. Une stratégie qui peut s’avérer risquer. D’une part, les recruteurs ont une bonne connaissance du marché, et gonfler son salaire au-dessus de ce qui représente la norme dans l’industrie pour un certain poste et nombre d’année d’expérience fera au mieux douter le recruteur.

Il est aussi possible que le recruteur aille s’informer sur votre salaire actuel et découvre que vous n’aviez pas dit la vérité. Mentir à n’importe quelle étape du processus mène souvent à l’arrêt du processus avec le candidat, puisque le lien de confiance est déjà brisé avec l’employeur. Nous recommandons d’être toujours honnête lors du processus de recrutement.

Un bon employeur prendra en compte vos attentes salariales, et saura juger honnêtement votre expérience et compétence pour vous proposer un salaire qui reflète ce que vous valez vraiment. Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous de travailler pour un employeur qui n’évalue pas ses employés à leurs justes valeurs en termes de salaire. Cela cacherait certainement d’autres problèmes à l’interne.

Pièges #3 : Donner un chiffre au hasard

Comme pour n’importe quelle question lors de l’entrevue, il est important de faire ses devoirs et d’arriver préparer. La question du salaire en fait partie! Donner un chiffre hasard pourra mettre en avant un trait de personnalité lié à l’incertitude ou une mauvaise préparation de votre côté et ainsi diminuer vos chances de passer à la proche étape.

Si vous ne savez pas où commencer, nous recommandons Glassdoor ou Linkedin qui sont de bons endroits pour débuter votre recherche. En effet, ils répertorient nombreux salaires d’employés dans différents secteurs et emplois. Cela vous donnera une bonne idée sur comment vous placer en termes d’expérience.

D'autres ressources pertinentes:

Guichet Emplois : site permettant d'explorer le salaire minimum, médian et maximal selon votre profession et votre région.

Guide des salaires selon les professions au Québec - Édition 2014

Pièges #4 : Être trop précis

Lorsque vous évoquerez vos attentes salariales, il est conseillé de présenter une fourchette plutôt qu’un chiffre précis.

La fourchette est composée du montant en dessous duquel vous estimez ne pas vouloir descendre et du montant que vous aimeriez atteindre éventuellement. Cette façon de faire offre une marge de manœuvre à l’employeur et laisse la discussion ouverte.

 

Besoin de plus de conseils pour vous préparer à vous prochaine entrevue : 10 erreurs à ne pas commettre en entrevue

Vous aimerez peut-être

10

Feb
Recherche d'emploi

Comprendre la relation entre l’employeur, le chasseur de têtes et vous.

Lorsque vous vous retrouvez dans un processus de recrutement deux cas de figure sont possibles : soit vous êtes en relation directe avec votre potentiel employeur, soit le processus fait intervenir une firme de recrutement.

19

Apr
Conseils RH

5 façons d’assurer une bonne transition entre le télétravail et le travail au bureau

En tant qu’employeur, vous attendez peut-être le retour de vos employés au bureau avec impatience… Mais attention, est-ce que vos employés eux, s’ennuient réellement de la présence physique obligatoire au bureau?

03

Feb
Recherche d'emploi

Comment réagir à l’appel d’un chasseur de têtes?

Il peut parfois être surprenant, même déstabilisant d’être contacté un beau matin par un chasseur de têtes. Lorsque l’on n’a pas l’habitude de travailler avec un chasseur de têtes, il peut même il y avoir une certaine